Loading...

K 118 ou comment construire circulaire

La réutilisation de matériaux existants économise de l’énergie et dégage un charme tout particulier.

Faits et chiffres

Durée du chantier: 2020 – 2021

Architectes: baubüro in situ

Utilisateur: Fondation Abendrot

Région: Winterthour

 

Ateliers durables

Si nous voulons freiner le changement climatique, nous devons réduire nos émissions de gaz à effet de serre. D’après l’Office fédéral de l’environnement (OFEV), les émissions du secteur du bâtiment ont déjà baissé de 34% depuis 1990. Si ce résultat a pu être atteint, c’est avant tout en réinjectant dans le circuit les matériaux issus de démantèlements au lieu de les laisser se dégrader en déchets de construction. Le projet K 118 en est un excellent exemple.

Le hall 118 de la zone de stockage de Winterthour a été agrandi de cinq étages. Ceux-ci ont été construits d’une part, dès que possible, avec des matériaux de construction réutilisés, et d’autre part avec du bois, de la paille et de l’argile – des matériaux de construction qui nécessitent également une consommation énergétique minimale. Plus de la moitié du volume de matériaux de construction provient de bâtiments démolis. La structure porteuse en acier, par exemple, soutenait autrefois la centrale de distribution de Coop à Bâle. Les fenêtres, les façades, les radiateurs et les parquets en bois viennent de bâtiments démantelés de la région de Winterthour. Ainsi, l’escalier de la façade est a plus de 30 ans et ornait auparavant la façade de l’immeuble de bureaux Orion à Zurich-Ouest, tout comme les 80 fenêtres et les panneaux de granit réutilisés pour le sol des balcons. Contrairement au principe du «décyclage», les matériaux de construction n’ont ici pas été d’abord retravaillés par un processus énergivore, mais directement réutilisés. Au total, près de 500 tonnes de CO2 ont ainsi pu être économisées.

En collaboration avec les locataires, l’usage mixte déjà existant devrait être développé davantage. Douze salles et ateliers d’environ 60 m² destinés à des start-ups et à de petites entreprises ont vu le jour.

Réparer et remplacer

Au regard des solutions de protection contre le soleil, l’Orion s’est avéré être un coup de chance. Outre les nombreux éléments de façade, les stores à lamelles reliées VR 90 existants ont également pu être réutilisés pour le K 118. Après leur démontage, chaque store à lamelles reliées, chaque lamelle, chaque support, chaque étrier de cadre et chaque butée de verrouillage ainsi que toutes les bascules, tous les supports Texband et toutes les bandes-échelles ont été contrôlés pour vérifier leur état et leur fonctionnement, et réparés si nécessaire. Au total, plus de 2750 pièces détachés ont été inspectées. Le but était d’en laisser un maximum dans leur état d’origine. Normalement, les stores sont fabriqués sur mesure, mais ici c’était l’inverse: les embrasures des fenêtres ont été adaptées aux dimensions des stores après consultation avec le constructeur de la façade et le charpentier. La situation initiale particulière de ce projet a demandé une gestion minutieusement coordonnée de la part de toutes les parties prenantes ainsi que plus du double de l’effort de coordination habituellement nécessaire.

«Outre les stores recyclés, nous avons aussi monté de nouveaux VR 90 dans le K 118. L’actionnement est le seul élément qui distingue ces derniers des anciens modèles. Un moteur fait désormais le travail là où il fallait avant tourner la manivelle.»
Marco Enrico Giovanoli, directeur de Schenker Storen, Service Région Centre, Schlieren

Produits utilisés

Brise-soleil orientable à lamelles reliées type Z

Notre BSO à lamelles reliées type Z séduit par sa très grande flexibilité d’utilisation....